La réassurance en milieu festif

La prise de produits psychoactifs (légal ou illégal) peut entrainer des effets non désirés et inattendus chez le consommateur qui peut se sentir en difficulté physiquement et/ou psychologiquement, voir paniqué, ce que l'on peut communément appeler un "bad trip".

La réassurance fait partie de l'intervention en milieu festif et peut être une réponse à ce type de situation. C'est une pratique de l'intervenant en milieu festif qui idéalement doit pouvoir se faire dans un espace à l'abri du bruit, avec des lumières douces, au calme et que l'on appelle : Chill Out.

Toutefois il y a plusieurs formes à la réassurance, le Chill Out pouvant être un outil important sans être indispensable. La réassurance est, avant tout, le résultat de la bienveillance des intervenants pour les usagers. La relation d'aide qui peut s'établir alors, peut être suffisante à créer un contexte rassurant pour l'usager où il va pouvoir se "confier" à l'intervenant.

Le facteur temps est très aléatoire, une réassurance pouvant durer de quelques minutes à plusieurs heures. Si possible elle doit s'exercer par le même intervenant, du début à la fin qui doit lui-même être assisté par une autre personne s'il ressent le besoin de passer le "relais". L'intervenant doit se sentir libre de pratiquer ou non une réassurance et doit pouvoir s'appuyer sur un "collègue" s'il ne se sent plus en capacité d'être aidant.

 

Il doit aussi pouvoir évaluer la situation de l'usager, la réassurance a ses limites dont chaque intervenant doit avoir pleinement conscience pour passer le relais aux professionnels compétents : Secours, Pompiers, Médecins...

Hébergé par Overblog