Protoxyde d'azote

Protoxyde d'azote

Le protoxyde d'azote, qu'est-ce-que c'est ? Quels sont ses effets ? Les dangers ? Et surtout, comment réduire ses risques si l'on en consomme ? Le Collectif est là pour répondre à ces questions !

 

Qu’est-ce que c’est ?

Le protoxyde d’azote, plus connu sous le nom de « gaz hilarant » ou « proto », est un composé chimique de formule N2O qui est stocké sous forme liquide dans des bonbonnes ou des cartouches métalliques ovales et qui devient un gaz très froid lorsqu’il est expulsé de son conteneur.

Il a été découvert à la fin du 18ème siècle, vite reconnu efficace en médecine pour ses propriétés analgésiques et anesthésiantes. Même s’il est toujours utilisé en milieu hospitalier, il est dorénavant réputé dans l’industrie alimentaire (notamment pour propulser la crème chantilly).

Le protoxyde d’azote est surnommé « gaz hilarant » depuis l’époque où les cirques itinérants organisaient des séances collectives d’inhalation afin de se donner en spectacle en ayant l’air hilare. Même si l’intensité des effets varie selon chaque personne et le contexte dans lequel elle se trouve, l’inhalation de ce gaz entraîne une euphorie accompagnée de rires incontrôlables. On peut avoir sa voix qui devient plus grave durant quelques secondes et des distorsions visuelles et auditives.

 

Les risques :

Le protoxyde d’azote peut avoir des conséquences néfastes sur la santé qu’il est important de connaître.

A court terme le consommateur peut faire face à :

-des maux de tête

-des nausées et vomissements

-des crampes abdominales et diarrhées

-un risque d’asphyxie par manque d’oxygène (surtout si le gaz est pur)

-des gelures au nez, lèvres et des cordes vocales

A long terme aussi il existe des risques :

-des vertiges

-des troubles neurologiques (tremblements, difficulté à coordonner ses mouvements..)

-des troubles cardiovasculaires

-faiblesse musculaire, picotements et engourdissements de nos doigts et orteils

-des troubles du sommeil

-des pertes de mémoire

-anémie et problèmes de coagulation du sang

-des troubles de l’humeur (paranoïa)

Le protoxyde d’azote peut s’enflammer ou même exploser s’il est en contact avec une simple étincelle !

 

Conseils pour réduire les risques en cas d’usage :

-N’absorbe pas le gaz directement à la cartouche, tu risques de graves gelures

-Eloigne les bouteilles ou cartouches de toute flamme (briquet, bougie, cigarette…) car il y a un risque d’explosion

-Evite de rester debout durant l’inhalation, tu risques de chuter et te blesser. Choisis plutôt une position assise

-Evites de prendre le volant, ton seuil de vigilance est abaissé

-Assure-toi d’avoir toujours un bon apport en oxygène

-N’inhale pas plus de quelques secondes et évite de multiplier les prises, essaie d’être toujours accompagné, tu risques de t’évanouir

-Si tu es végétarien/végétalien, les risques de maladie du sang (tel que l’anémie) augmentent

-Evite de mélanger le proto avec d’autres produits (alcool, cannabis, amphétamines ou hallucinogènes)

-Jette ton ballon après usage pour éviter tout risque de transmission de virus

 

Sources :

http://www.drogues-info-service.fr/Tout-savoir-sur-les-drogues/Le-dico-des-drogues/Protoxyde-d-azote#.WIIMeIWcGM8

http://www.danger-sante.org/protoxyde-azote-gaz-hilarant/

http://www.asud.org/2013/01/23/histoire-9/

 

Hébergé par Overblog