Publié le 13 Juillet 2012

Bonjour,

 

Voici la news letter du 1er trimestre 2012, si vous souhaitez vous abonner, merci de laisser votre adresse mail.

 

Bonne lecture à tous !

 

Newslettre 1er trimestre pour envoi 5.04.12
par Collectif Bisontin ELR

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Bisontin ELR

Publié dans #L'autruche Bisontine !

Repost0

Publié le 27 Juin 2012

P1020322


En 2008 le Collectif, déjà actif sur le milieu officiel, a investi le milieu techno des "free party" et autres raves. Des interventions sur des évènements parfois en marge de la légalité donnant ainsi naissance aux interventions mobiles autonomes.

Au départ, un seul bénévole, Monsieur Aurélien Coste, avec un sac à dos comme seule logistique. Grâce à sa connaissance du milieu FREE, son investissement au sein du Collectif et surtout sa motivation à sensibiliser le public et les organisateurs aux principes de RdR, Aurélien a créé une nouvelle méthode d'intervention.

Aujourd'hui il est responsable de l'équipe IMA composée de 4 à 6 bénévoles aguerris ! Une équipe qui intervient régulièrement sur la région à raison d'une quinzaine d'intervention par an.


Maintenant, les organisateurs sollicitent le Collectif, lui permettant d'être présent régulièrement sur les évènements Techno de la région, et d'y tenir des stands avec du matériel de RdR au même titre que les interventions sur le milieu officiel !


Le milieu des free-party possède tout de même ses spécificités, notamment lors des entretiens, une liberté de parole sur les consommations de psychotropes, rare sur le milieu officiel.

Cette liberté permet souvent des échanges pertinents.

 

 
Rédacteur Ben Evole, alias Benjamin JOLY, membre du Bureau.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Bisontin ELR

Publié dans #Le collectif

Repost0

Publié le 19 Mai 2012

Une vingtaine de personnes, intervenant bénévolement lors des soirées constituent actuellement le collectif.

Le groupe est composé de professionnels du soin, de travailleurs sociaux, d'animateurs de prévention, d'usagers ou ex-usagers de drogues, ainsi que de personnes fortement intéressées par cette action, issus de tous horizons.

 

 

C'est la diversité des compétences, des parcours de vie et des personnalités qui fait la richesse du collectif. Il n'est pas nécessaire d'être "un pro" pour faire partie du collectif. Si t’as envie de nous rejoindre et un peu de temps libre, si tu as le sens du contact et une certaine ouverture d'esprit, alors bienvenue !

 

 

Il n'y a pas d'engagement minimum. Chacun interviendra selon ses disponibilités, sa motivation, son implication.

En plus des soirées sur le terrain, le collectif se réunit envi-ron tous les deux mois pour faire le point sur les interven-tions, échanger des informations, réfléchir sur le sens de nos actions.

 

 

Un "Bureau" composé de 6 bénévoles se réunit tous les mois et travaille sur des questions spécifiques (concernant notre action et le fonctionnement du Collectif).

Des formations sont organisées régulièrement pour te permettre de tenir à jour et d'approfondir tes connaissances.

Tous les bénévoles signent La Charte des Intervenants en Milieu Festif qui précise les fondements de l'action et les engagements moraux que prennent les bénévoles.

 
 
 
 Le milieu festif P1150209
 
Le milieu de la fête est souvent associé à des compor-tements de consommation et de relâchement qui peuvent accentuer la prise de risques. Il est donc im-portant d'aller à la rencontre d'un certain public qu'il est plus facile de rencontrer dans les lieux festifs.
 
 
Réalisées par des bénévoles, les interventions du collectif ont pour objectif d'accueillir le public et de leur offrir un espace d’échange sur les risques liés à la fête.
 
 
Notre "zone d'intervention" occupe le sud du département du Doubs, et la région du Haut-Doubs, parfois la Haute Saône. Lors de manifestations régionales de grande envergure, nous pouvons intervenir conjointe-ment avec les autres collectifs de Franche-Comté, donc sur toute la région.
 


        
Trois terrain d’intervention :
 
 Les salles de concert
 
 Les festivals
 
 Les « free », rave et autres soirées technos
 
Grâce à la relation qui s'instaure basée sur la convivialité, la confidentialité et le non- jugement, l'intervention des bénévoles invite alors le public à réfléchir à ses comportements et sur leurs éventuelles conséquences.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Bisontin Ensemble, limitons les risques

Publié dans #Le collectif

Repost0

Publié le 19 Mai 2012

new-autriche-copie-1.jpg     
 
 Voici un petit descriptif historique du Collectif pour connaitre ses fondements et ses principes
 
 
Au départ, une rencontre, un constat

 

Le Collectif est né de la rencontre d’acteurs du soin et de Réduction des Risques en décembre 2002, avec la participation de représentants des Collectifs jurassiens et nord Franche-Comté, ainsi que l’association Aides qui intervenait dans une salle de spectacle proche de Besançon.
Le besoin d’une action de prévention sur le terrain de la fête a vite été identifié.   
La première intervention a eu lieu le 25 janvier 2003.
Fort de ce Collectif naissant, des professionnels mais essentiellement des bénévoles ont mené des actions de réduction des risques sur les évènements du Doubs et jusqu’à récemment en Haute Saône.
 

Vous avez dit réduction des risques?

 
 
L'orientation principale est la politique de réduction des risques, basée sur un discours non jugeant, la distribution de matériel stérile, l’information liée aux pratiques de consommation…
Mais le Collectif c’est aussi l’information liée aux pratiques festives, à la sexualité et aux droits des usagers.
Depuis bientôt 10 ans, le Collectif, à travers l’action de ses bénévoles a participé au développement d’outils de réduction des risques, d’une méthode d’intervention en milieu festif et de la pratique d’un échange avant tout orienter sur les besoins de l’usager.
Aujourd’hui, le Collectif forme ses bénévoles et des professionnels du secteur sanitaire et social mais aussi d’organisation festive, tout en continuant ses intervention en milieu festif.
 
 
La Réduction des risques repose sur une hiérarchisation des risques, partant du principe que contracter une maladie mortelle (le SIDA par exemple) est plus grave que consommer des drogues.
Si on consomme, il vaut mieux ne pas le faire par voie injectable.
Si on consomme des drogues par voie injectable, il vaut mieux utiliser une seringue propre une seule fois etc.
Une intervention en milieu festif a donc pour objectif d’apporter au public un certain nombre d’outils de gestion des pratiques et comportements à risques (injection, sniff, épuisement, conduite automobile…).
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Bisontin Ensemble, limitons les risques

Publié dans #Le collectif

Repost0

Publié le 16 Mai 2012

    P1140670.JPG
 
C'est quoi ce Collectif ELR?!

 

Le Collectif "Ensemble limitons les risques" de Besançon existe depuis 2003. Il a été créé à l'initiative de professionnels de la santé, du travail social et de la prévention souhaitant s'investir dans des actions de réductions des risques (RDR) en milieu festif.
Les interventions sont réalisées par des bénévoles du Collectif lors de soirées (Concerts, Festivals, ...) et ont pour objectif d'accueillir le public pour lui apporter des informations et mettre à sa disposition du matériel leur permettant de réduire leurs risques (consommation de produits psycho-actifs, relations sexuelles, exposition au bruit,...)


La Réduction des Risques (RdR) est un modèle d'intervention en santé publique qui cherche à répondre aux besoins sanitaires et sociaux des personnes consommatrices de drogues licites et illicites ou ayant des pratiques et des comportements (sexuels, …) pouvant présenter, pour eux même ou pour les autres, des risques.

La RdR est à la fois une pratique et une politique. Elle fonde son action sur : le respect des choix des personnes et l'absence de toute forme de jugement sur le public et ses modes de vie ; la mise en place d'actions pragmatiques, reposant sur l'individualisation des actions et excluant la standardisation des réponses apportées ; la participation d'usagers ou ex-usagers de drogues aux actions menées, en mettant à profit leur expertise et leur savoir pratique qui leur sont propres ; une plus grande responsabilisation des personnes quant à leurs pratiques et à leurs éventuelles conséquences ; l'articulation des interventions de RDR avec celles de prévention, de soins et de prise en charge des personnes, permettant une approche globale de santé publique.

Bienvenue au collectif !

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Bisontin Ensemble, limitons les risques

Publié dans #Le collectif

Repost0